sabato 15 aprile 2006

Paris, Ukraina

20 anni fa quasi esatti ci fu l'incidente di Tchernobyl e io per la prima volta andai a Parigi, in autostop. I due eventi non erano esattamente collegati, almeno credo, ma così fu. Ora si riparla di nucleare. Dovrò ritornare a Parigi? lo ritroverò un passaggio?

"Rêve de nucléocrates, cauchemar des écologistes, l'atome est de retour. Vingt ans après la catastrophe de Tchernobyl, dont l'anniversaire sera marqué par un grand rassemblement antinucléaire samedi 15 et dimanche 16 avril à Cherbourg, les pays développés et émergents s'interrogent sans états d'âme sur la relance de programmes civils.


Sans l'hostilité persistante de l'opinion dans de nombreux pays, il y a sans doute longtemps que la construction de centrales aurait repris en Europe et aux Etats-Unis. Mais Washington juge qu'il convient d'abord de lever une hypothèque : le risque de la prolifération, illustré aujourd'hui par l'Iran."


Nucléaire civil : la relance générale, Jean-Michel Bezat, Le Monde, 15 aprile 2006

3 commenti:

  1. utente anonimo18 aprile 2006 21:45

    http://www.arte-tv.com/fr/histoire-societe/Tchernobyl_20-_2020_20ans_20apr_C3_A8s/1177554.html

    ...l’État se voit parfois obligé de communiquer, voire de lancer des recherches. Cela a été le cas, récemment, à propos de la capacité des centrales à résister à une attaque terroriste ou à un séisme. Petit à petit, la filière nucléaire est passée d’un fonctionnement très centralisé, sous le contrôle étroit de l’État, à un système où les différentes missions sont exercées par des organismes indépendants les uns des autres. Ainsi, en 1998, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire a été séparé du Commissariat à l’énergie atomique, afin que les recherches sur la sécurité soient distinctes de celles qui visent à développer les centrales.

    Per chi era statalista-centralista come la Francia e' un gran passo avanti!!!

    RispondiElimina
  2. utente anonimo18 aprile 2006 21:45

    http://www.arte-tv.com/fr/histoire-societe/Tchernobyl_20-_2020_20ans_20apr_C3_A8s/1177554.html

    ...l’État se voit parfois obligé de communiquer, voire de lancer des recherches. Cela a été le cas, récemment, à propos de la capacité des centrales à résister à une attaque terroriste ou à un séisme. Petit à petit, la filière nucléaire est passée d’un fonctionnement très centralisé, sous le contrôle étroit de l’État, à un système où les différentes missions sont exercées par des organismes indépendants les uns des autres. Ainsi, en 1998, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire a été séparé du Commissariat à l’énergie atomique, afin que les recherches sur la sécurité soient distinctes de celles qui visent à développer les centrales.

    Per chi era statalista-centralista come la Francia e' un gran passo avanti!!!

    RispondiElimina
  3. utente anonimo18 aprile 2006 21:45

    http://www.arte-tv.com/fr/histoire-societe/Tchernobyl_20-_2020_20ans_20apr_C3_A8s/1177554.html

    ...l’État se voit parfois obligé de communiquer, voire de lancer des recherches. Cela a été le cas, récemment, à propos de la capacité des centrales à résister à une attaque terroriste ou à un séisme. Petit à petit, la filière nucléaire est passée d’un fonctionnement très centralisé, sous le contrôle étroit de l’État, à un système où les différentes missions sont exercées par des organismes indépendants les uns des autres. Ainsi, en 1998, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire a été séparé du Commissariat à l’énergie atomique, afin que les recherches sur la sécurité soient distinctes de celles qui visent à développer les centrales.

    Per chi era statalista-centralista come la Francia e' un gran passo avanti!!!

    RispondiElimina